Archives

L'allégation "Naturel"

Face à la multiplication des allégations faisant référence au caractère «naturel» des produits cosmétiques, de plus en plus de pays tentent de préciser dans leur réglementation nationale la façon d’appréhender cette notion. Les Etats-Unis ont publié en novembre 2019 un projet de loi visant à définir les critères applicables aux produits cosmétiques portant une allégation « naturel ». Celui-ci exigerait par exemple au moins 70% d’ingrédients naturels (sans tenir compte de l’eau ). En France, selon l’ARPP, cette allégation peut être mentionnée uniquement si le produit est composé d’au moins à 95% d’ingrédients naturels. La norme ISO 16128 ne précise quant à elle pas de lignes directrices pour les allégations mais permet d’attribuer un pourcentage de naturalité à un produit.Face à la demande de plus en plus importante des consommateurs pour cette catégorie de produits cosmétiques, l’encadrement des allégations devrait devenir rapidement un enjeu pour les autorités.

2 commentaires pourL’allégation « Naturel »

  • Merci pour cet article !

    Une question me taraude tout de même, vu que l’on parle de savon. Un savon peut il etre naturel ? Certe l’huile végétal est un produit naturel mais l’huile « naturelle » subit une saponification et passe de « olive oil » à « sodium olivate » par exemple. Cette nouvelle matière est elle considéré comme naturelle ? J’ai entendu plusieurs son de cloche différents et il est difficile de faire la part des choses.

    Cordialement

    Emmanuel PEPIN

    • Laurent

      Bonjour,
      Le résultat de la réaction de la saponification n’est effectivement pas considéré comme étant une substance naturelle.
      C’est une substance dite synthétique mais celle-ci peut être qualifiée « d’origine naturelle ».
      Laurent

Commenter

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>