Archives

Allez les SAFeurs, l'union fait la force !

La méthode de fabrication par SAF s’implante avec succès depuis quelques années sur les marchés, les salons, dans les boutiques … en France, et à l’international pour certains d’entre vous.

Vous êtes nombreux à posséder le savoir-faire spécifique à ce processus de fabrication – simple et complexe à la fois, à vous conformer aux exigences règlementaires, mais il est nécessaire d’aller encore plus loin.

Il devient essentiel de mettre en commun vos connaissances, vos forces, vos ambitions, autrement, et en plus de vos partages déjà existants.

Se fédérer ! C’est maintenant que vous, professionnels de la SAF, devez former une association !

Cette association vous permettra :

– d’être au diapason dans les éléments fondamentaux de votre communication marketing, tout en gardant bien sûr vos arguments individuels, et de valoriser vos produits encore plus auprès de vos consommateurs, et des médias.

– d’unifier et de parfaire vos connaissances professionnelles. La DGCCRF, en 2016, lors de son compte-rendu « Contrôle des produits cosmétiques » (1) précisait que les obligations règlementaires fondamentales (documentaires, déclaratives) restaient encore trop méconnues, et soulignait que certaines TPE ne mesuraient pas « leurs responsabilités dans ce secteur ».

– d’être, ainsi, un interlocuteur de référence auprès de nos agences de surveillance, d’évaluation et de décision (ANSM, DGCCRF…), de chambres consulaires, d’agences économiques…

– de contrôler votre espace sur le marché cosmétique, et ne pas laisser les grands groupes monopoliser les réponses aux inquiétudes sur la santé et l’environnement. Montrer, démontrer les points positifs de ce produit, le savon SAF, tout en respectant les allégations autorisées. Ce savon présente tant d’avantages !

– de centraliser vos commandes et diminuer les coûts de certaines matières. Vous le savez, les matières premières sont chères, les cotations dépendent des aléas climatiques ou humains, de la demande croissante en ingrédients naturels. Ces groupements d’achats seront possibles pour les autres besoins que vous définirez.

– de soutenir certains producteurs d’ingrédients cosmétiques, encore isolés, en France, à l’étranger, en les assurant de débouchés commerciaux par le nombre de savonniers intéressés. Non seulement soutenir une exploitation éthique, ce qui est au cœur de vos préoccupations, mais les guider dans les exigences qualité que leurs ingrédients devront respecter .

Un petit pas pour chacun d’entre vous, un grand pas pour le monde des savonniers SAF.

“It’s one small step for (a) man, one giant leap for mankind.”

(1)     https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/controle-des-produits-cosmetiques-2016

10 commentaires pourAllez les SAFeurs, l’union fait la force !

  • Fortin erika

    Bonjour,
    Partante pour se fédérer c est une chose qui me semble essentielle.Toutefois penses tu qu’ il faille rejoindre un groupe déjà existant ou en créer un autre ?

  • Partante moi aussi. Une fédération professionnelle des artisans savonniers à froid pourrait être la bonne forme. Ça me paraît indispensable pour notre avenir et pour donner légitimité et poids à notre métier. Elle permettrait d’être représenté dans les différentes instances nationales. En terme de soutien aux entreprises adhérentes je pense à l’aspect réglementaire/juridique et au sourcing de matières premières (centrale d’achat à créer).

  • Je fabrique des savons à froid depuis quelques années maintenant. j’ai créé un micro entreprise d’atelier cosmétique depuis un an, mais j’envisage de devenir savonnier à plein temps dans un avenir proche, j’ai des soucis avec le mixeur plongeant que j’utilise et je suis dans l’obligation de le changer, pourriez vous me donner des conseils sur le mixeur adapté à la confection d’un kilo de pâte/jour.
    Merci d’avance de votre réponse, et je pense aussi que l’union fait la force.
    Alors je suis prête à vous rejoindre.

  • Brigitte M

    Bonjour
    Tout à fait d’accord avec Agnès. Je suis en cours de création de ma savonnerie, ce serait un vrai plus aussi bien pour les savonniers qui s’installent, que ceux déjà en place.
    Merci

  • Carol Lassaux

    Bonjour,
    Je suis en cours de création et je suis prête à m’investir. J’ai pas mal œuvré deja dans le milieu associatif et cela me semble en effet important pour sauvegarder notre métier d’artisan en SAF et pour pleins d’autres raisons.
    Je suis donc prête à vous rejoindre.
    Carol.

  • Marie Pierrel

    Bonjour!
    J’ai moi aussi (Ô surprise! :D) pour projet de créer ma savonnerie (c’est pourquoi je traîne par ici d’ailleurs: je cherche des infos pour m’aider à comprendre, maintenant que je suis formée, par quel bout commencer…) et suis également très intéressée par cette question d’un regroupement pro, sous quelque forme que ce soit, ça va sous le sens.
    Je viens de lire, dans un des commentaires sur le 1er article sur l’ASSAF, que celle-ci n’existe plus, or sur papier ça me paraissait être un très bon début. Je ne connais pas du tout l’historique de la création de cette asso mais est-ce qu’il ne serait pas intéressant de repartir de ses « cendres »(histoire de gagner du temps)? De plus, je crois que ce qui manque également cruellement à la profession est un espace pour échanger et ainsi, fédérer. Je m’étais inscrite il y a quelques mois à un forum de savonniers pro (soit disant, ne me demandez pas le nom je ne me souviens même plus), ma demande n’a jamais été validé… J’en ai conclue (peut-être à tort, je ne saurais jamais…) que ce forum était mort. Est-ce qu’il ne faudrait pas démarrer par là, un simple espace de discussion?
    Cordialement
    Marie Pierrel

Laisser une réponse sur Agnès NUSS

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>