Archives

Allez les SAFeurs, l'union fait la force !

La méthode de fabrication par SAF s’implante avec succès depuis quelques années sur les marchés, les salons, dans les boutiques … en France, et à l’international pour certains d’entre vous.

Vous êtes nombreux à posséder le savoir-faire spécifique à ce processus de fabrication – simple et complexe à la fois, à vous conformer aux exigences règlementaires, mais il est nécessaire d’aller encore plus loin.

Il devient essentiel de mettre en commun vos connaissances, vos forces, vos ambitions, autrement, et en plus de vos partages déjà existants.

Se fédérer ! C’est maintenant que vous, professionnels de la SAF, devez former une association !

Cette association vous permettra :

– d’être au diapason dans les éléments fondamentaux de votre communication marketing, tout en gardant bien sûr vos arguments individuels, et de valoriser vos produits encore plus auprès de vos consommateurs, et des médias.

– d’unifier et de parfaire vos connaissances professionnelles. La DGCCRF, en 2016, lors de son compte-rendu « Contrôle des produits cosmétiques » (1) précisait que les obligations règlementaires fondamentales (documentaires, déclaratives) restaient encore trop méconnues, et soulignait que certaines TPE ne mesuraient pas « leurs responsabilités dans ce secteur ».

– d’être, ainsi, un interlocuteur de référence auprès de nos agences de surveillance, d’évaluation et de décision (ANSM, DGCCRF…), de chambres consulaires, d’agences économiques…

– de contrôler votre espace sur le marché cosmétique, et ne pas laisser les grands groupes monopoliser les réponses aux inquiétudes sur la santé et l’environnement. Montrer, démontrer les points positifs de ce produit, le savon SAF, tout en respectant les allégations autorisées. Ce savon présente tant d’avantages !

– de centraliser vos commandes et diminuer les coûts de certaines matières. Vous le savez, les matières premières sont chères, les cotations dépendent des aléas climatiques ou humains, de la demande croissante en ingrédients naturels. Ces groupements d’achats seront possibles pour les autres besoins que vous définirez.

– de soutenir certains producteurs d’ingrédients cosmétiques, encore isolés, en France, à l’étranger, en les assurant de débouchés commerciaux par le nombre de savonniers intéressés. Non seulement soutenir une exploitation éthique, ce qui est au cœur de vos préoccupations, mais les guider dans les exigences qualité que leurs ingrédients devront respecter .

Un petit pas pour chacun d’entre vous, un grand pas pour le monde des savonniers SAF.

“It’s one small step for (a) man, one giant leap for mankind.”

(1)     https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/controle-des-produits-cosmetiques-2016

Du nouveau du côté des charbons, carbon, et CI 77268:1

 
Le bug qui compliquait la gestion des charbons, carbone black et CI 77268:1 lors de l’évaluation du risque a été corrigé dans le Cosing.
 
Maintenant c’est plus clair.
 
En premier lieu, vous devez regarder la dénomination INCI sur la fiche technique.
 
Si celle-ci est absente, ou peu claire, il faut regarder le numéro de CAS.
 
Si c’est 7440-44-0, c’est un CARBON ou un CHARCOAL POWDER, il n’y a pas de critères de pureté, il faudra obtenir uniquement les teneurs en métaux lourds.
 
Si c’est 1333-86-4, c’est un CARBON BLACK, il faudra vérifier qu’il n’est pas nano et obtenir la preuve du respect des critères de pureté.
 

Guidelines « Bonnes pratiques d'évaluation de la sécurité des produits cosmétiques »

Cosmed vient de publier un petit guide pratique.
Je conseille à toutes les personnes responsables de la mise sur le marché de se le procurer.
Il est gratuit, il suffit d’en faire la demande en cliquant ici

En tant qu’évaluateurs de la sécurité, nous trouvons que ces guidelines sont un excellent outil pédagogique.
Il démystifie et explique le travail d’évaluation.
Il va aider les personnes responsables à identifier leurs responsabilités, à comprendre comment se construit un rapport de sécurité et donc à simplifier les relations évaluateurs / personne responsable.

Laurent

Allégations « naturel » et « bio » en SAF : attention !

Profitons d’un rapport commun récent ARPP (Autorité de régulation professionnelle de la publicité) / Ademe sur la communication cosmétique pour faire un rappel sur les allégations « naturel » ou « bio » (lien du rapport, concernant plusieurs domaines dont une jolie part pour les cosmétiques, en fin de post).

L’exactitude des allégations mentionnées pour un produit fini cosmétique a toujours été exigée dans les réglementations propres aux cosmétiques :

– Considérant 51, et art 20, du Réglement 1223/2009

– Règlement (UE) No 655/2013 établissant les critères communs (véracité, preuve, sincérité, équité concurrentielle…) imposées aux allégations.

La véracité, réglementaire donc, témoigne du respect du consommateur et de la transparence que l’on souhaite vis-à-vis de sa clientèle, au même titre que la liste des ingrédients. En outre, elle permet de se démarquer dans un environnement concurrentiel avec des informations fiables.

 

Lire la suite de : Allégations « naturel » et « bio » en SAF : attention !

Coup de gueule sur le "sans savon"

 

g_2351359_gel-de-douche-sans-savon-peaux-sensibles 0N_156801 Gel-douche-sans-savon-jai-une-peau-fragile mixa-gel-douche-sans-savon-400ml Gel-douche-sans-savon1

Les marques de gel douche ont-elles peur du savon ?

Voilà que se généralise l’usage de cette allégation dénigrante pour soit-disant informer les consommateurs qui ont la peau fragile.

Les informer de quoi ? des dangers du savon ?

Alors que les composants des gels douches ne sont pas dangereux et parfaitement adaptés aux peaux fragiles ?

C’est malheureusement l’idée encore véhiculée par bon nombre de professionnels.

Alors qu’un bon savon à froid, bien surgras, convient parfaitement aux peaux les plus fragiles et même aux peaux atopiques.

Cela prendra du temps mais au final, le consommateur averti ne sera pas dupe. A force de mentir aux gens, ils finiront par aller vers le petit savonnier à côté de chez eux.

En tout cas, mon savon à moi, il est garanti « sans gel douche » !!!

 

La déclaration a l'ANSM change

Bonjour,

Cela faisait longtemps que c’était dans les tuyaux (voir anciens articles). Le nouveau formulaire sera disponible en télédéclaration directement sur le site de l’ANSM mi octobre avec plus d’éléments à fournir (notamment un plan).

D’ici là, inutile d’envoyer l’ancien formulaire papier, il ne sera pas pris en compte.

A priori, tous les acteurs devront mettre à jour leur déclaration via ce système. Nous attendons les modalités de cette mise à jour.

Je vous tiendrai au courant.

Le savon solide, de nouveau tendance

A lire dans Premium Beauty News : Cliquez

 

Savon de Marseille : Pourquoi le label Indication géographique est dans l'impasse

A lire dans Challenges : Cliquez

1400 kg de savon à froid coulés en une journée !

 

C’est le challenge qui m’a été proposé par Nicolas Momein, artiste qui avait besoin d’une dalle de savon de 18m² pour le vernissage de son exposition, ce samedi 14 janvier 2017, à la Villa du Parc à Annemasse (74) :

http://www.villaduparc.org/fr/expositions/topknots

Les savons seront découpés dimanche puis disposés, assemblés, empilés par l’artiste.

930 kg d’huiles ont été utilisés, avec une cuve de 600 litres, 4 fabrications.

Voici quelques photos de la production :

 

IMG_3251

Nicolas inspecte le mélange

 

IMG_3260

Votre serviteur en mode selfie

 

La première coulée. Vous admirerez la blouse de victor à droite !

La première coulée.
Vous admirerez la blouse de Victor à droite !

 

IMG_3266

Une belle phase de gel

 

IMG_2342

Et de 2

 

IMG_3273

Et de 3

 

IMG_3274

Et de 4 !

Merci à Nicolas et à toute l’équipe de la Villa du Parc.

Maintenant, je suis prêt à me lancer dans les marbrages mais il faut trouver une salle plus grande 😉

 

Planning des formations à l'UESS 2018

Bonjour,

Voici le planning des formations à venir pour les savonniers (savon solide et liquide) :

Certification de savonnier :

  • du 22 au 02 février 2018
  • du 19 au 30 mars 2018
  • du 28 mai au 08 juin 2018
  • du 11 au 22 juin 2018
  • du 25 juin au 06 juillet 2018
  • du 17 au 28 septembre 2018
  • du 08 au 19 octobre 2018
  • du 05 au 16 novembre 2018 (date à confirmer)

Programme 1ère semaine : histoire et chimie du savon, fonctionnement des savons, le règlement 1223/2009, le dossier d’information produit, l’étiquetage, 1 jour de pratique, gestion, marketing, création d’entreprise.

Programme 2ème semaine : 2 jours sur la mise en place des Bonnes Pratiques de Fabrication (norme ISO 22716), 2 jours de pratique sur les techniques de marbrage avancées, 1 jour sur le parfum.

 Savons pâteux et liquides :

  • du 14 au 16 mars 2018
  • du 16 au 18 mai 2018 (date à confirmer)
  • du 26 au 28 septembre 2018

Programme : 1 jour de théorie et 2 jours de pratique.

Règlementation cosmétique :

  • Dates à confirmer

Programme : Dossier d’Information Produit, la réglementation  et la notification. Formation destinées à tous ceux qui sont responsables de la mise sur le marché de produits cosmétiques qui souhaitent se former, mettre à jour leurs connaissances sur la réglementation.

N’hésitez pas à contacter directement l’UESS au 04.92.72.50.68 pour tout renseignement complémentaire sur ces formations collectives et vous informer sur les disponibilités et financements.

Ma société Adepro est  aussi un organisme de formation enregistré sous le numéro 93.13.14822.13 auprès du préfet de région de Provence-Alpes-Côte d’Azur, ce qui signifie que toutes ces formations peuvent aussi être réalisées en individuel ou en groupe ou sur mesure, chez vous, n’importe où en France et sous toutes les latitudes. Pour cela, me contacter au 06.78.50.33.77 ou par mail.

Cordialement,

Laurent Bousquet